Productivité

Vider son cerveau pour mieux dépiler

0

Si vous êtes indépendant, salarié, il vous arrive souvent de vous égarer sur internet ou d’être dérangé dans votre travail et de sortir totalement du spectre de départ. Un collègue de boulot qui vous demande un stylo ou simplement de l’aide. Voici deux-trois conseils pour bosser efficacement et dépiler du poney !

vider-son-cerveau

Pour travailler efficacement, il faut être un minimum organisé et savoir gérer ses tâches et les estimer correctement. J’ai un article dans les cartons sur l’estimation des tâches je vais pas m’étendre dessus aujourd’hui.

Videz vos cerveaux !

Commencez par vider vos pensées négatives, vous êtes là pour bosser pas pour penser à votre ex, ensuite lister les tâches que vous avez à faire. Il existe des solutions, je vous conseille d’utiliser Asana c’est gratuit dans le cadre d’une utilisation individuel, ça marche bien (sauf quand Amazon est down, mais bon ça n’arrive jamais).

Ne cherchez pas à imbriquer vos tâches, à faire du tuning: une ligne, une tâche explicite. Idéalement de moins de 30 min, si ce n’est pas le cas découpez-en plusieurs tâches. Même si la tâche est toute petite, vous allez voir c’est assez jouissif de faire du « mark as completed ». Si vous cherchez bien, il est même possible d’envoyer de la licorne à chaque tâche effectuée.

Voilà c’est terminé, il ne vous reste plus qu’à prendre les tâches une par une et de faire du post-it art avec votre stock de trucs qui colle une fois et qui termine à côtoyer la moquette.

Coupez-vous du monde

Je passe beaucoup de temps à développer et j’aime bien être dans ma bulle quand je code, ça évite un paquet de problèmes et la moindre distraction peut foutre ma productivité à néant en moins de 2 secondes.

Ma méthode c’est d’ouvrir Twitter 5 minutes toutes les heures, je ne traine pas sur Facebook, mais j’ai une hyper dépendance à l’oiseau bleu. Donc une fois par heures je check mon fil d’actualités, et je relance une tâche à faire sans réfléchir.Dernière petite astuce, écouter en boucle la même musique, il y a un moment ou vous allez faire totalement abstraction de cette musique et rester concentré.

Je peux vous garantir que ça marche et que certaines journées j’ai du mal à réaliser tout le boulot que j’ai fait, sans être plus fatigué, et surtout beaucoup moins stressé par ce que je dois faire.

L’open space, c’est le mal

J’ai eu l’occasion de bosser dans plusieurs boites, en temps que salarié ou en indépendant et je dois avouer que j’ai du mal avec le système d’open space (+20 personnes), c’est vite le bordel et ça bouge de partout.

Pour éviter de vous faire déranger, essayez de passer au maximum par Skype ou Hangout et revenez vers la personne une fois que vous avez de la disponibilité.

Je respecte vraiment les gens qui arrivent à bosser dans ces endroits sans avoir de casque et à garder leur productivité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *