Marketing

Exploiter les autres canaux, pas uniquement le social

0

Il est difficile de se priver du milliard d’utilisateurs présents sur Facebook Messenger, mais voyons ce qu’il est possible faire en parallèle avec votre chatbot sur les autres canaux, comme Twitter, WhatsApp ou le SMS. Car si votre bot fonctionne sur Facebook il n’y a pas de raison qu’il ne fonctionne pas sur d’autres canaux ou réseaux sociaux.

Plus vous offrirez de possibilités à votre client de parler à votre bot, et plus vous aurez de discussions, autrement dit d’opportunités de convertir les conversations. Si Facebook est résolument dans une optique de développement des chats, ce n’est pas forcément le cas des autres réseaux sociaux, qui ne possèdent pas encore les différents widgets qu’on retrouve sur Messenger. Mais le principe reste le même, le tout est de bien adapter votre service et les moyens d’y accéder en fonction de votre audience.

La première alternative est Twitter, car le réseau est très actif, certes moins que Facebook, mais il propose une interaction différente, qui peut être privilégiée par rapport à celle du plus gros réseau social. Il existe d’une part une messagerie privée, que vous pouvez donc utiliser grâce à l’API pour envoyer votre réponse, et bien il n’y ait pas encore de widget, cela pourrait vite changer. D’autre part, Twitter est le réseau social le plus utilisé pour les discussions entre les marques et leurs clients, puisque le fait que les messages soient publics pousse les marques à répondre en faveur de l’utilisateur.

La deuxième alternative à exploiter, l’un des premiers canaux à couvrir de nombreux besoins, c’est bien évidemment le SMS. L’avantage avec ce système c’est qu’il est très facile d’envoyer un message, il suffit de respecter le nombre de caractères maximal et ne pas oublier que le service reste payant. En fonction du nombre de SMS que vous allez envoyer, le prix du SMS peut passer du simple au double, il faut donc utiliser prioritairement le SMS dans le cadre d’un processus d’achat ou de service après-vente. Restent des cas particuliers comme celui de JAM, capable de répondre par message et pas forcément pour vous pousser à l’achat. Il est facile d’envoyer des SMS par API, mais si vous voulez avoir une réponse et initier une conversation entre votre client et votre robot, il vous faudra un numéro de téléphone qu’il est possible de louer par pays, pour un coût minime, environ 5$ par mois et par pays.

Parmi les autres canaux, il y a également Slack. Si vous ne connaissez pas encore ce service, il s’agit d’un système de chat révolutionnaire qui vous permet de discuter avec vos collaborateurs ou vos clients dans une chatroom ergonomique, qui permet de retrouver vos conversations facilement et d’éviter au maximum la case ‘mails’. Idéal si vous voulez proposer un système en B2B, par exemple en reliant vos chatbots aux APIs de Slack.

Enfin, focus sur WhatsApp, une application disponible sur la majorité des téléphones, qui permet d’envoyer gratuitement des messages au format texte ou vidéo à ses amis, même s’ils se trouvent dans un autre pays. Si vous avez un iPhone, le principe ressemble beaucoup à celui de iMessage, puisque WhatsApp permet d’envoyer des messages similaires aux SMS en passant par la data. Cette appli est moins connue en France car nous avons la chance de pouvoir envoyer des SMS de façon illimitée depuis plusieurs années maintenant, mais ce n’est pas encore forcément le cas dans plusieurs pays émergents et même aux Etat-Unis. Un système où vos messages sont chiffrés et donc sécurisés un minimum, pour éviter que n’importe n’intercepte vos échanges. Avec cette application vous allez pouvoir créer des groupes, et lorsque vous enverrez un message groupé, l’ensemble des personnes présentes dans ce groupe recevra automatiquement le message. Pour en revenir aux bots, il peut ainsi être intéressant de créer des groupes et d’envoyer chaque semaine par exemple une sélection de produits personnalisés par groupe, ou l’ensemble de vos promotions tous les mois de façon automatique via votre chatbot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *